Vous êtes ici :   Accueil » Chronologie
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Qui sommes nous
L'Alsace
Publications
Heimetsproch
Médiathèque
Rendez Vous
Visites

 251193 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Calendrier

Dimanche 26 Février 2017

Semaine n° 8

Agenda pour les 20 prochains jours


Aucun évènement

 ↑  
Infos Site
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.heimetsproch.fr/data/fr-articles.xml

carteAlsace.PNG

Chronologie

logoAlsace.png"L'histoire proche court vers nous à pas précipités.
Une histoire lointaine nous accompagne à pas lents"
Fernand Braudel, Historien.



Accès rapide

A l’aube des temps historiques




L’Alsace paléolithique et néolithique ne présente pas vraiment de caractère original. Cependant, vers 10.000 ans avant J.-C., apparaissent les premières traces d’une activité agricole. Le site le plus intéressant à cet égard est celui d’Oberlarg dans le Sundgau.
Les fouilles néolithiques révèlent des sépultures, des poteries rubanées puis poinçonnées et enfin, des traces d’habitations allongées construites en bois et en torchis, ancêtres de nos maisons alsaciennes.

Autour de l’an 2000 avant J.-C. débute l’âge des métaux, du cuivre, du bronze (-1800 à - 750) et du fer. Les CELTES occupent l’Alsace pendant l’âge du bronze. Les TUMULI de la forêt de Haguenau et de l'Alsace Centrale ainsi que le MUR PAÏEN du Mont Sainte Odile datent de cette époque.

60.gif

Retour

L’Alsace entre dans l'histoire



En 58 avant J.-C., les légions de JULES CESAR battent en Haute Alsace le chef germain ARIOVISTE.

  • Pour cinq siècles. Des changements importants vont marquer cette période : apparition des premières villes, diffusion très progressive du christianisme, introduction de la viticulture.

  • A partir du IIIème siècle la pression de peuples dits barbares se fait de plus en plus forte. Les incursions alamanes se multiplient en 235, 245, 260, 356, 378.... Le système défensif romain s’effondre en 406. Les Alamans s’installent définitivement dans le pays et imposent leur langue (notre dialecte) et leur autorité

Au Nord de la forêt de Haguenau les Alamans sont au contact des FRANCS. L’affrontement entre les deux peuples germaniques est inévitable. L’Histoire a retenu le souvenir de la bataille de

  • TOLBIAC en 496. Les Alamans sont vaincus par CLOVIS et l’Alsace incorporée au ROYAUME FRANC.



64.gif

Der reiter von hornhausen
Steinrelief. HALLE (Sachsen)


Gallien am Ende der Völkerwanderung

Die Besiedlung des Oberrheins durch die Alamannen

65.gif

Conception M.K. et W.U.

retour2.png

Le moyen-âge


V. 640 à 740 :

Formation du DUCHÉ d’ALSACE. Sa durée est estimée à 100 ans. Les ducs d’Alsace successifs, GONDOIN, BONIFACE, ETICHON (= ADALRIC), ADALBERT, LIUTFRID favorisent l’expansion du christianisme en créant des abbayes : Wissembourg, Marmoutier, Munster, Murbach, Hohenburg (Sainte ODILE)


VII ème siècle :

Première mention du nom " ALSACE " (ALESACIUS) sous la plume de FREDEGAIRE.

Fin du VII ème :

Fondation du Couvent de HOHENBURG par le Duc ADALRIC. ODILE, sa fille, fut la première abbesse (+720).

66.gif

Herzog ATTICH (Adalric) schenkt seiner Tochter ODILIA das Schloss HOHENBURG auf dessen sie ein Kloster errichten konnte.

(Miniatur aus dem "HORTUS DELICIARIUM" der HERRAD VON LANDSBERG, 12. Jahrhundert).


842 :

SERMENT DE STRASBOURG. Charles le Chauve(*) et Louis le Germanique(*) scellent leur alliance contre Lothaire(*) par des serments prononcés en langue tudesque et romane, les plus anciens documents des langues germanique et française.
(*) Petits-fils de Charlemagne

67.gif

Extrait du serment prononcé par LOUIS LE GERMANIQUE (LUDWIG der DEUTSCHE) en roman:

"Pour l'amour de Dieu et pour le salut commun du peuple chrétien et le nôtre, à partir de ce jour et autant que Dieu m'en donnera le savoir et le pouvoir, je soutiendrai ce mien frère Charles et l'aiderai en toutes choses, comme on doit, équitablement soutenir son frère."


843 :

TRAITE DE VERDUN. Partage de l’empire de Charlemagne. L’Alsace est intégrée à la Lotharingie.

68.gif

V. 863 :

OTTFRIED de WISSEMBOURG (V. 790 - 870.) Moine et premier poète de langue allemande ; a composé le " KRIST ".

870 :

TRAITE DE MEERSEN. L’Alsace est rattachée à la FRANCIE ORIENTALE qui deviendra le SAINT EMPIRE ROMAIN GERMANIQUE fondé en 962 par OTHON LE GRAND (932 - 976). Il est d’origine saxonne. L’Alsace joue à cette époque un rôle important. L’évêque de STRASBOURG (ERCHAMBALD) est un personnage puissant.

retour2.png

X ème siècle :

INVASIONS HONGROISES.

1049 - 1054 :

 BRUNO d’EGUISHEIM, Pape alsacien sous le nom de LÉON IX.

1075 :

Décret sur les INVESTITURES DE GREGOIRE VII : un laïc ne peut plus investir un clerc de fonctions ecclésiastiques. Début de la QUERELLE DES INVESTITURES, de la lutte entre les Papes et les Empereurs. Celle entre HENRI IV (dynastie salienne ou franconnienne) qui succéda à la dynastie saxonne ou othonienne (OTHON 1er et OTHON II) est célèbre. En 1076 HENRI IV se rendit à CANOSSA (ITALIE) pour implorer le pardon du Pape (1077). Il prit sa revanche peu après.

69.gif

En ALSACE laïcs et religieux participent à la querelle, les uns se déclarant en faveur du Pape, les autres prenant fait et cause pour l’empereur. Les évêques restent généralement fidèles à l’empereur. Par contre, la famille EGUISHEIM - DABO se rallia à la papauté. Les ancêtres des HOHENSTAUFEN (FREDERIC DE BUREN et ses deux fils FRÉDÉRIC, duc de SOUABE et OTHON, évêque de STRASBOURG 1084 - 1100) prennent le parti de l’empereur.
Le champion le plus vigoureux de la cause pontificale fut MANEGOLD de LAUTENBACH. Il rédigea des pamphlets contre HENRI IV.
 

Le CONCORDAT DE WORMS (1122) mit un terme à la QUERELLE DES INVESTITURES. On reconnut aux évêques deux pouvoirs distincts : un pouvoir temporel, un pouvoir spirituel.

Fin du XII ème :

HERRADE DE LANDSBERG, abbesse de Hohenburg, réalise avec ses moniales un manuscrit célèbre, le Hortus deliciarum (Le Jardin des Délices). Parallèlement paraît le Codex Guta Sintram.

70.gif

Ritter zu Tisch(miniatur aus dem "HORTUS DELICIARUM

XII ème et XIII ème. sc

Siècle des HOHENSTAUFEN (1138 -1250) " die STAUFERZEIT,
eine Blütezeit für das Elsass " : un âge d’or pour l’ALSACE.

71.gif

Les Hohenstaufen : des Alsaciens de cœur

FRÉDÉRIC LE BORGNE (+1147) duc de SOUABE et d’ALSACE
FRÉDÉRIC BARBEROUSSE (1152-1190)
HENRI VI (1190-1197)
FRÉDÉRIC II (1212 - 1250).

  • C’est l’époque du " MINNESANG ". Les troubadours alsaciens (Minnesänger) chantent l’amour courtois tels Reimar von Haguenau, Konrad Puller von Hohenburg, Goesli von Ehenheim, Meister Gotfrit von Strassburg, auteur de " Tristan und Isolde ".
  • C’est aussi l’époque du développement des villes et de l’art roman (XIème et XIIème siècles).…

Sie ist rein und dabei wohl geboren,
Die ich zur Frau hab erkoren,
Eine Rose vor den wilden Dornen
Ist sie bei andern Frauen
In dem Herzen mein…
 

Goesli von Ehenheim
 

72.gif
 

Wappenschild der

Familie Ehenheim

73.jpg

                                                BURG LANDSBERG (Elsass). Romanische Kunst : vierfenstrige Rundbogenarkatur.

1262 :

Bataille d’ OBERHAUSBERGEN : fin de la domination de l’évêque sur la ville de STRASBOURG qui devient ville d’ Empire.

1273 :

Élection à l’empire de RODOLPHE DE HABSBOURG, landgrave de HAUTE- ALSACE. Il crée le grand bailliage (LANDVOGTEI) de HAGUENAU.

74.gif

1284 :

ERWIN VON STEINBACH édifie la façade de la cathédrale de Strasbourg, triomphe du gothique le plus pur.

75.gif

THANN. MÜNSTER St THEOBALD.
Zeichnung von Roland Anheisser

1320 :

Début de la construction de la collégiale de THANN.

1313 - 1320 :

Présence à Strasbourg du théoricien du MYSTICISME RHENAN, Meister ECKHARDT. Son représentant le plus illustre fut JOHANNES TAULER (+ 1361) prédicateur de grand talent et auteur du chant de Noël "Es kommt ein Schiff geladen".

1331 – 1360 :

Révolution dans les villes qui mettent fin à la domination du PATRICIAT et assurent le pouvoir aux corporations de métiers.

1349 :

Épidémie de la peste noire en Alsace et persécution des juifs.

1354 :

Création de la DECAPOLE (" der ZEHNSTÄDTEBUND ")
        HAGUENAU                                 COLMAR
 

        WISSEMBOURG                         TURCKHEIM
        OBERNAI                                      KAYSERSBERG
        ROSHEIM                                     MUNSTER
        SÉLESTAT                                   MULHOUSE

Strasbourg reste en dehors de la ligue. En 1515, Mulhouse se retire de la Décapole et s’allie aux cantons suisses. Elle est remplacée par LANDAU.
 

blasons.PNG
 

1439 :

JOHANN HÜLTZ de Cologne achève la construction de la flèche de la cathédrale de Strasbourg, " œuvre admirable qui cache sa tête dans les nuages ".

1439-1444 :

 Invasions des ARMAGNACS, " die armen Gecken " (pauvres gueux) ou " Schender " (écorcheurs), commandés par le dauphin, le futur roi de France Louis XI.

1441 :

Début de l’école latine de Sélestat.

1434 - 1444 :

GUTENBERG à Strasbourg.

82.gif

1460 :

L’imprimeur Jean Mentelin publie une BIBLE LATINE.

1478 :

Le prédicateur GEILER de KAYSERSBERG à Strasbourg. Il stigmatise les travers de ses contemporains.

1491 :

Mort du peintre et graveur colmarien MARTIN SCHONGAUER. C’est en 1473, qu’Hübsch Martin réalisa la Vierge au Buisson de Roses, exposée à l’entrée du chœur de l’ Église des Dominicains à Colmar.

 

83.gif

GOTISCHE SCHMUCKFORMEN

Kunst und Geshichte von H.Luckenbach. 1910



retour2.png
 

L’ALSACE DU XVIème SIÈCLE :

Une nouvelle époque

84.jpg

Par ses écrivains, auteurs satiriques, humanistes, poètes, réformateurs, l’Alsace du XVIème siècle atteint un point culminant dans son histoire littéraire et philosophique. Citons : Sébastien Brant (1458 – 1522), Jacob Wimpfeling (1450- 1528), Beatus Rhenanus (1485 –1547), Thomas Murner (1475 –1537), Johann Fischart (1546 – 1591), Martin Bucer (1491 –1551)…. Sébastien Brant publie le " Narrenschiff " (la nef des fous) en 1494. L’ouvrage fut traduit en plusieurs langues.

1510-1515 :

MATHIAS GRÜNEWALD peint le retable d’Issenheim, " chef d’œuvre de la peinture de tous les temps et de tous les pays " (Hans Haug). Le retable est exposé dans l’ancienne chapelle des Dominicains d’Unterlinden (Musée Unterlinden de COLMAR).

1521 :

Début du PROTESTANTISME en Alsace.

1525 :

LA GUERRE DES PAYSANS (" Der Bauernkrieg "). La révolte est écrasée par le DUC ANTOINE de LORRAINE.

85.gif
Malgré la GUERRE des PAYSANS, l’Alsace connaît au XVIème siècle une période d’intense prospérité marquée par le développement de la culture des céréales et de la vigne, l’amélioration constante du cadre de vie urbain et rural. Dans les cités s’impose, progressivement, le style " RENAISSANCE ".

86.gif

1529 :

Strasbourg adopte officiellement la religion protestante. La Réforme gagne les campagnes au Nord de l’Alsace.

1538 :

Création de la Haute-Ecole (protestante).

87.gif


Meister und Schüler
        XV. / XVI. Jh

1581 :

Les Jésuites s’installent à Molsheim. Ouverture d’un collège et début de la CONTRE–REFORME CATHOLIQUE.

1617 :

Création d’une université catholique dans la même localité.

retour2.png

Les temps modernes

1618-1648 :

La GUERRE DE TRENTE ANS et son cortège de misères : famines, destructions, dépopulation des campagnes et des villes.

1648 :

TRAITE DE WESTPHALIE : Le Roi de France obtient les droits et possessions des Habsbourg en Alsace : la Haute Alsace, la " LANDVOGTEI " de Haguenau

ENSISHEIM 1644. STICH VON MATTHAUS MERIAN.



Ensisheim war, vor 1648, der Hauptort der österreichischen Besitzungen im Elsass.

88.gif




Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Chronologie
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...