Vous êtes ici :   Accueil » La Renaissance
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Qui sommes nous
L'Alsace
Publications
Heimetsproch
Médiathèque
Meinùnge / Opinion
Rendez Vous
Visites

 414008 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Calendrier

Jeudi 17 Août 2017

Semaine n° 33

Agenda pour les 20 prochains jours


Aucun évènement

 ↑  
Infos Site
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.heimetsproch.fr/data/fr-articles.xml

Heimet  207

La renaissance de la conscience alsacienne.

Le Référendum s’impose !

Après des mois de manifestations la prise de conscience de sa propre valeur –das Selbstbewusstsein- du Peuple Alsacien s’est affirmée et étendue.

De nombreuses associations se sont spontanément créées et ont rassemblé des foules de personnes qui se sont reconnues dans une protestation et un idéal communs.

Le mépris, la gifle du Premier Ministre Valls qui a osé dire : « il n’y a pas de Peuple Alsacien…» a sonné le réveil !

Les Alsaciens sont évidemment un Peuple, puisque tous les marqueurs sont réunis. Nous avons une même langue germanique ancestrale alémanique/francique, la même culture rhénane, les mêmes lois sociales, nos us et coutumes, nos fêtes religieuses ou profanes, la paix religieuse grâce au Concordat. Nous sommes devenus bilingues franco-germaniques par la même Histoire mouvementée et ses cinq changements de nationalité depuis Louis XIV.

Nous sommes toujours avec les vainqueurs, mais ils ne nous demandent guère notre avis !

Le dernier scandale qui a mis le feu aux poudres, c’est l’insolente et méprisante FUSION de l’Alsace avec AR - CH - LOR appelée pudiquement ALCA, en dépit de l’ordre alphabétique ! Tout ceci fut décidé et planifié de longue date par l’oligarchie jacobine au mépris du « Droit des Peuples à disposer d’eux-mêmes » !

Nous voulons une gestion propre à l’Alsace, qui respecte notre personnalité.

Un REFERENDUM serait le minimum vital pour un semblant de droit et de démocratie.

Que la France respecte enfin la Charte Européenne des Libertés Locales qu’elle a signée en 2007.

Deux initiatives importantes regroupant des associations ont vu le jour pour exiger un référendum et le respect de nos spécificités.

- La plate-forme Label Elsass/Alsace « Pour une Alsace debout, maîtresse de son destin » demande « la renaissance institutionnelle de l’Alsace » nous adhérons sans réserve. Elle demande aux candidats des futures élections de l’approuver et de la défendre. L’initiateur en est Bernard WITTMANN l’historien bien connu en Alsace. (cf le texte intégral dans nos pages).

- La « Fédération Démocratique Alsacienne – Heimatbund –FDA » est l’autre création récente.

Les initiateurs sont Jean-Michel RITTER chef d’entreprise de Sélestat, Paul MUMBACH maire de Dannemarie « Pour le collectif des Maires indépendants » avec le soutien actif et efficace de Charles BUTTNER, président du Conseil Général du Ht-Rhin.

Elle regroupe ainsi onze collectifs : Unser Land, Alsace que nous voulons, Elsassland, l’Alsace, Bonnets Rouges Frontaliers, Les Alsaciennes Unies, Alsaciens Réunis, Elus pour la Langue et la Culture Alsaciennes, Hopla.Net, et Heimetsproch ùn Tràdition.

Cette « FDA-HEIMATBUND » a pour objet de favoriser et susciter la réflexion autour de thèmes relatifs à l’actualité sociétale, économique, culturelle et politique.

L’association se veut force de propositions efficientes et réformatrices dans l’intérêt commun et plus spécialement sur le territoire de la Région Alsace.

Elle fédère démocratiquement les forces vives citoyennes, les collectifs, les élus et personnalités, y compris militants politiques dans les partis locaux à l’exclusion des partis nationaux.

L’association vise à proposer une alternative et des propositions politiques nouvelles.

Elle peut ainsi procéder à la désignation d’éventuels représentants et délégués.

Dans tous les cas, l’association ne poursuit aucun but lucratif.

Tous ces collectifs et associations n’accepteront jamais la liquidation de notre Alsace dans un machin informe où nos élus seront largement minoritaires et devront se plier aux exigences des autres régions monolingues et aux cultures moins diversifiées, qui se moquent de nos racines de notre Histoire et de nos spécificités.

Nos quarante-sept - 47- élus ne feront pas le poids face aux 122 de l’AR-CH-LOR. C’est un vrai marché de dupes et un déni de justice criant orchestré par les « frères » de la trinité républicaine ! Ils sont si généreux, à l’esprit tellement « Charlie » d’une tolérance à toute épreuve et aimant toutes les religions !

Mais ils ressemblent plutôt à des Charlots ! Ce sont les mêmes idéologues sectaires qui depuis la Loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat (1905), cherchent à réduire ou éliminer les religions chrétiennes et spécialement la catholique en attaquant le Concordat, les Dimanches (12), les Fêtes religieuses, Noël et les crèches !

Quelqu’un a évoqué devant le ministre de l’Intérieur B.Cazeneuve les racines chrétiennes de la France. Il a répondu : « C’est faire une relecture historique frelatée » qui a « rendu la France peu à peu nauséeuse ». Et il ajoute : « C’est en tout cas brader l’héritage laïque de la France »* !

Tous les rois de France depuis Clovis, 465-511, (baptisé par Saint Rémi) jusqu’à la Révolution de 1789 étaient baptisés, sacrés, couronnés et avaient de forts liens avec les Papes, les couvents et le clergé ! Les racines chrétiennes ont fait croître un bel arbre puissant et généalogique ! L’éducation, tout comme les soins aux malades et aux pauvres, étaient surtout donnés par les moines, les religieuses et le clergé. Le Ministre des Cultes peut-il l’ignorer ?

Il faut préciser que si la mention des Racines Chrétiennes de l’Europe ne figure pas dans le Traité de base Européen c’est parce qu’un Président de la République Française s’y est opposé ! Les autres pays européens voulaient l’inscrire !

Si on y regarde bien, c’est toute la tradition chrétienne occidentale qu’ils sont en train de saborder, sans honte en vrais totalitaires ! Le tout sort du même tonneau sectaire et laïcard, mais tellement tolérant !

Il est urgent que la France devienne comme tous ses voisins une République Fédérale et sorte de son centralisme et de ses archaïsmes. Pour que les Régions puissent respirer et se développer suivant leurs règles et exprimer le meilleur d’elles-mêmes.

Pour toutes ces raisons je suis candidat aux élections cantonales de Mars 2015, suppléant de Jean-Georges Trouillet pour le parti UNSER LAND, dans le canton de Wintzenheim. C’est ma façon de m’engager physiquement et totalement pour notre cause, pour que vivent nos valeurs alsaciennes. Pour que l’Alsace se développe en France et en Europe, mais surtout dans notre Vallée du RHIN.

L’économie ne sera pas oubliée ! L’Allemagne Fédérale avec ses plus de quatre-vingts millions d’habitants sont gérée par moitié moins de fonctionnaires que la France et beaucoup moins de règlements ! Lorsque nous voyons dans les classements européens les rangs de la France, il n’y a pas de quoi se vanter ! L’économiste Nicolas Baverez diagnostique : « Seule une thérapie de choc peut permettre de redresser le pays… A défaut, la France sera promise à un rang de nation périphérique, spectatrice du monde en 2025 ».**

Henri Scherb

*Dans Paris-Normandie 12/12/14

**Figaro 02/09/13, cité par Bernard Wittmann in « Jean Keppi (1888-1967), une Histoire de l’autonomisme alsacien » Ed.Yoran




Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » La Renaissance
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...