Vous êtes ici :   Accueil » Leitàrtikel - Editorial
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Qui sommes nous
L'Alsace
Publications
Heimetsproch
Médiathèque
Meinùnge / Opinion
Rendez Vous
Visites

 266190 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Calendrier

Jeudi 23 Mars 2017

Semaine n° 12

Agenda pour les 20 prochains jours


 ↑  
Infos Site
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.heimetsproch.fr/data/fr-articles.xml

Heimet 217

März  2017

Heimetsproch un Tràdition 2017 – N° 217

Pour sa SURVIE le PEUPLE ALSACIEN doit toujours se battre !

Depuis 1918 Les Alsaciens et leurs élus sont obligés de se battre pour leurs spécificités et leur langue !

J’ai en main un document du 24 Mai 1991: la “Déclaration commune des Conseils Généraux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin” réunis ce jour en session commune à COLMAR sur l’initiative du Président Henri GOETSCHY et adressée à Madame le Premier Ministre, au Ministre de L’Education Nationale, au Recteur ainsi qu’aux Préfets des deux départements.

Ils réaffirment leur attachement à la sauvegarde et au développement précoce du bilinguisme en Alsace avec un volume horaire important dès l’école préélémentaire.

Ils demandent la création d’un nombre suffisant de postes d’enseignants en allemand pour une voie spécifique régionale dans l’ex-IUFM d’Alsace.

Ils encouragent aussi les parents à pratiquer et initier leurs enfants en langue régionale !

Vingt six ans ont passé, soit une génération - Quand on constate que seuls dix pour cent des élèves ont la possibilité de bénéficier de l’enseignement de l’allemand on est en colère, il est évident que l’Etat centralisateur détruit notre culture, nos particularités, nos langues .

Entre les voeux pieux et la détermination sans faille il y a un abîme...sans compter les carriéristes tourneurs de vestes qui trahissent le Peuple !

Depuis 1918 on sabote et étouffe la langue maternelle germanique-alémanique-francique et internationale des Alsaciens-Mosellans!

L’idéologie jacobine tue les richesses linguistiques des peuples autochtones de France et crée ainsi la dernière population d’Europe des handicapés en langues internationales !

Elle étouffe ainsi les facultés innées des enfants à se développer pour apprendre d’autres langues, ce qui freine également leurs aptitudes intellectuelles !

Cet aveuglement sectaire, unitariste et centralisateur est une déchéance mortifère du pays dans beaucoup de domaines ! Pauvre France...! Pauvres Régions de France...!

- Je voudrais attirer votre attention sur ce qui me paraît une interprétation erronée du multilinguisme dans l’article de l’OLCA intitulé:

La Région et l’OLCA lancent une Bourse de soutien à la création en langues régionales dans le Grand Est “ publié dans D’HEIMET de janvier 2017.

L’alémanique et le francique, ce qu’on appelle couramment l’alsacien ou Elsasserditsch, ainsi que le “Platt” lorrain-francique, sont des langues internationales et germaniques, comprises en Allemagne, en Suisse, au Liechtenstein, en Autriche, au Südtirol (Italie), et même en Flandres et Pays-Bas !

Les parlers ardennais, champenois, picard, wallon, francien... sont des dialectes romans = Langue d’oïl, du Nord de la France, des parlers franco-français qui représentent aussi un tremplin pour le multilinguisme”

Mais donner des bourses pour développer une “langue internationale” comme le champenois, ou l’ardennais... il faudra d’abord faire la “Umschulung “ des Allemands ou des Suisses pour qu’ils puissent le comprendre !

L’allemand est la langue majoritaire en Europe... et c’est l’intérêt de nos jeunes de l’apprendre car elle permet de trouver du travail !

J’ai malheureusement bien peur que toute cette ...générosité est destinée à noyer le poisson germanique, à disperser les subventions dites ”culturelles” et à fermer les frontières comme c’est le but depuis la sanglante Révolution française, de tuer notre bi-culture germanique, nos traditions...!

Cette mise au point est vitale pour prévoir tous les obstacles, pièges et noeuds coulants que le “Grand Est “nous réserve!

Liawi Frend Ich müess ’s sàga, dàss mer àn àlli Hìndernisse, Fàlla ùn Schlinge danka, wù ùns der “Grand Est”... àn der Hàls bìndet !

Henri Scherb

Président de “HEIMETSPROCH un Tràdition”.

Label ou Autonomie ?

Je lis dans les DNA du 05/03/17: Le “Label Elsass” repart en campagne.

Il faut être d’une grande candeur pour croire que les Champenois-Ardennais-Lorrains vont faciliter “la création d’un budget Alsace au sein du Grand Est, pour faciliter “l’Alsacexit” ! sic.

Autant penser qu’ils sont d’accord pour se saborder, qui peut le croire !

Tous les candidats intéressés vont s’empresser de signer cela, ça peut rapporter les votes d’électeurs assez naïfs pour mordre à l’hameçon !

En réalité l’écrasante majorité de ceux qui ont signé le dernier “Label Elsass” se sont empressés de se ranger derrière la tutelle des partis “nationaux”!

J’en parle en connaissance de cause puisque nous avions approuvé la création du “Label Alsace” créée par l’ historien Bernard WITTMANN .

En suivant de près la campagne du parti “Unser Land”, nous avons tous deux constaté, comme d’autres, que des partis “parisots-jacobins” proposaient avec une certaine ironie le même “Label”!

Ils étaient ainsi blanchis par le “Label Alsace” et les électeurs en étaient désorientés !

Les meilleures intentions du monde peuvent cacher des pièges !

En votant pour ceux qui se battent réellement pour l’ALSACE la réponse sera claire et sans ambiguïté.

Nous sommes pour l’AUTONOMIE comme la vivent avec bonheur les cantons suisses et les Länder allemands, avec leurs Parlements régionaux, au sein de leurs pays.

Les ALSACIENS ne sont pas des “lavettes” pour décrasser le visage du centralisme parisien !

Henri Scherb

Heimet 216

Janner 2017

Heimetsproch un Tràdition 2017 – N° 216

Liawi Frend vu unsera liab Heimet,

Chers amis de notre ALSACE bien aimée,

Encore une année de plus à notre compteur ! On dit que les hommes grandissent en âge et en sagesse et c’est ce que je nous souhaite à tous !

Cependant si nous observons l’évolution de notre pays, géré par des hommes et des femmes, ces élus qu’une majorité d’entre nous a choisis, on peut avoir des doutes !

Le 22 avril 2012 François Hollande nous avait promis “ le changement c’est maintenant ” avec une liste de “ soixante engagements pour la France ”. J’en cite quelques-uns dont le Président a fait tout un fromage : “ Je veux redresser la France, réorienter la construction européenne, rétablir la justice, combattre le chômage, remettre l’éducation et la jeunesse au cœur de l’action publique. Je veux une république exemplaire et une France qui fasse entendre sa voix ”!

Pour l’Alsace il a pris deux engagements précis : la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim avec ses défauts et pannes à répétition, ainsi que la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires.

Nous ne voyons toujours rien venir... on prend le peuple pour des imbéciles et des moutons à tondre !

Les vœux pieux des élus ne sont souvent que des vieux pneus qui ne réparent plus le char de l’état ! Des voix autorisées disent même que “ la France est en état de banqueroute ” !

Non seulement leurs promesses sont du vent, mais selon leur gouvernance exemplaire “il n’y a pas de peuple alsacien ”- Valls, et “ il n’y a plus d’Alsace ”-Hollande.

Une seule chose est certaine : il n’y aura plus de gouvernement de la Groos-Goche en France en mai 2017 !

Les Alsaciens en ont assez d’être méprisés, humiliés, exploités, laïcardisés, par des élus et leurs confréries qui se gargarisent de “ valeurs républicaines ”, qui ne sont que de la poudre aux yeux, pour couvrir leurs rentes, leurs postes et leurs privilèges !

Les Alsaciens en ont assez de leurs offensives anti-chrétiennes, prétendues laïques ou même anti-attentats au Chrìstkìndelsmarik, nées d’un sectarisme totalitaire !

Leur but est de détruire notre culture, notre langue, notre foi, nos croyances, nos traditions, bref notre existence, pour nous abaisser à leur niveau !

GODFR... naï, mon Dieu est-ce possible ?

Nous aurions voulu que nos élus restent fermes sur leur première opposition à l’Anschluss au Grand machin... mais les ors de la République en ont ébloui la majorité !

Je forme le vœu que les prochaines élections nous donnent enfin des élus qui se battent pour notre survie d’Alsaciens, fiers de l’héritage de nos ancêtres et forts de nos convictions.

Nous voulons avoir la gestion autonome de notre Heimet alsacienne, et si c’est leur souhait, y associer la Moselle et le Territoire de Belfort, alsacien avant 1871 !

Nous en avons par-dessus la tête des décisions nous concernant, prises à Paris, avec des partis soumis et noyautés par les “ frères jacobins ” et des élus carriéristes, ne connaissant que leurs intérêts. Selon les sondages, la population était à 85 % contre la Grand’ ESTocade. Près de 120 000 électeurs alsaciens avaient signé une demande de référendum. Cet acte odieux violait la “ Charte européenne des collectivités territoriales ” signée par la France, qui fut condamnée par le Conseil de l’Europe par 143 voix sur 152 le 22 Mars 2016. D’autre part, cet acte odieux allait contre les lois territoriales européennes. Et pour finir le quorum n’était pas réuni à l’Assemblée Nationale pour le vote !

Malgré tous ces dénis de justice il s’est trouvé des traîtres au peuple pour soutenir le Diktat nationaliste-socialiste !

Cette nouvelle région, grande comme deux fois la Belgique, est une hérésie ! Il a fallu créer douze agences territoriales avec 7500 fonctionnaires, conseillers, 169 élus, présidents, 15 vice-présidents, commissions, etc... Les distances, les frais de déplacements et d’hébergements sont conséquents!

Mais tout cela nous ne le sentirons qu’avec nos impôts et devra être vite oublié. Nous faire prendre des vessies pour des lanternes c’est tout un art!

Non, plus jamais ça ! La seule issue c’est d’exiger notre autonomie comme c’est le cas pour la Corse. Il n’y a pas de lois différentes pour l’Alsace, nous exigeons le même traitement en votant pour ceux qui défendent notre Autonomie ! Le Val d’Aoste, le Südtirol italien, les Länder allemands, les Cantons suisses sont prospères et vivent respectés et en paix dans leur pays. Pourquoi pas nous dans notre Alsace ?

Ùnser Land, ùnser Elsàss, brücht dia Autonomie zùm Lawa ùn zùm Ewerlawa ! Danka drà liawi Elsasser nùr ìn der Autonomie han mer a Züekùnft !

Mina letscht Wùnsch, liawi Frend, fer des Johr güet ànzefànga ìsch des Gebat vùm André Weckmann mìt Eich ze batta : “Gebet für die Menschenwürde”,

Prière pour la dignité humaine” prions ou méditons ensemble cette prière d’André Weckmann.

Gott sei Dànk mìt ùnserem Konkordat derfe mer !

Meilleurs vœux pour notre avenir et notre survie en tant qu’Alsaciens fiers de l’être et de le rester.

                                        Ùn güeti Gsùndheit !                              Henri Scherb

Chers Amis, Liawi Frend, Liebe Freunde,

La prière dans nos trois langues : Alsacien, Allemand, Français, devrait être celle de tous ceux qui aiment notre ALSACE... pour bien entrer dans cette nouvelle année 2017 !

Les ALSACIENS en ont assez d’être méprisés, humiliés, bafoués, exploités et André WECKMANN le crie de toute son âme à Notre Père !
Nous ne supportons plus -entre autres- le joug des jacobins ! PRIONS et CRIONS-le ensemble avec ferveur !
in : ELSASSISCHI LITURGIE (Editions HIRLE 2004/ Peter André Bloch) trilingue. “ Une création sans précédent dans notre Histoire littéraire et religieuse” !

Henri Scherb

Gebet für die Menschenwürde

Vater,

sollen wir mit dem Kopf nicken,

wenn die Verführer

ihre flammenden Reden halten?

Sollen wir Ja sagen,

wenn sie uns befehlen,

ihnen blind zu folgen?

Vater,

sollen wir

die Ungerechtigkeit annehmen,

ohne aufzumucken,

die Armut, ohne anzuklagen,

und den Hungertod von so vielen,

ohne einzugreifen?

Vater,

sollen wir zu einer Masse werden,

die man abspeist mit Spiel und Wein?

Sollen wir zu einer Masse werden,

die den Götzen Profit anbetet?

Vater,

hast du dies gewollt?

Hast du uns zahm gewollt

und gefügig,

mutlos und stumm,

ängstlich und schwach?

Vater,

gib uns die Kraft,

aufzustehen und frei zu sein.

Gib uns den Mut,

für Gerechtigkeit

und Liebe einzutreten,

und lehr uns kämpfen,

mit deinem Wort,

mit deinem Geist,

gegen jede Gewalt,

gegen jede Lüge,

für ein menschenwürdiges

Leben für alle deine Kinder.

Vater, lehr uns

den heiligen Ungehorsam

Prière pour la dignité humaine

Père,

devons-nous prêter l'oreille

aux discours enflammés

des tentateurs ?

Devons-nous obtempérer

quand ils nous ordonnent

de les suivre aveuglément ?

Père,

devons-nous

accepter les injustices

sans nous révolter,

la pauvreté sans accuser

et les famines

sans intervenir ?

Père,

serons-nous une masse

qu'on rassasie avec du pain et des jeux,

une masse

qui adore le dieu Mammon ?

As-tu voulu cela,

Père?

Que nous soyons dociles

et malléables,

découragés et muets,

peureux et faibles ?

Père,

donne-nous la force

de nous relever et d'être libres.

Donne-nous le courage

de nous engager

pour plus de justice et d'amour

et apprends-nous à nous battre,

avec ta parole

et ton esprit,

contre toute violence

et tout mensonge,

à nous battre pour la dignité

de tous tes enfants.

Père, enseigne-nous

la sainte désobéissance

Gebatt fer d’Menschewerde

Vàdder

solle mer munke

wann d’Verfiehrer

ihri flàmmendi Redde hàlte ?

Solle mer ja sawe

wann d’Verfiehrer

uns heische inne blind ze folje ?

Vàdder

solle mer

d’Ungerachtigkeit ànnamme

ohne ànzeklàje

un de Hungertod

vun so viele

ohne inzegriffe ?

Vàdder

solle mer züere Màss ware

wo mr àbspeist mit Speel und Win?

Solle mer züere Màss ware

wo de Getze Profit ànbatt?

Vàdder

hesch dü des gewellt?

Hesch dü uns zàhm gewellt

un gfiëjig

müetlos un stumm

angschtli un schwàch?

Vàdder

gib uns d'Kràft ufzestéhn

un frej ze sin

gib uns de Müet

inzetratte fer Gerachtigkeit

un Lieb

un lehr uns kampfe

mit dinem Wort

mit dinem Geischt

gaje jedi Gewàlt

gaje jedi Löjje

fer e menschewerdigs Lawe

fer àlli dini Kinder

Vàdder lehr uns

de heilig Ungehorsàm

André WECKMANN




Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Leitàrtikel - Editorial
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...