Vous êtes ici :   Accueil » Ajaccio-Emmanuel Macron
 
    Imprimer la page...
 

Ajaccio-Emmanuel Macron

Ajaccio – 23 septembre 2023 :
Emmanuel Macron propose « une autonomie dans la République »
pour la Corse, mais pas « contre l’Etat »

De la liberté, Paul Valéry disait qu'il est « un de ces détestables mots qui ont plus de valeur que de sens, qui chantent plus qu'ils ne parlent, qui demandent plus qu'ils ne répondent ».
Cette réflexion de l’auteur qui prédit la possibilité d’une mort des civilisations peut parfaitement être transposée au concept d’autonomie dont se gargarisent ces dernières semaines les commentateurs de l’actualité politique française.
Alors que ce mot a fait figure de repoussoir pendant des décennies, que son évocation provoquait les mêmes effets que le point Godwin, a fortiori en Alsace où autonomisme et nazisme apparaissaient désormais, au terme d’une opération de propagande parfaitement orchestrée par les tenants d’une dilution de la personnalité alsacienne, comme des synonymes, le concept d’autonomie fait désormais l’objet d’une mode sur laquelle chacun tente de “surfer “.
Comme le déclarait François Mitterrand en 1981, « La France a eu besoin d'un pouvoir fort et centralisé pour se faire, elle a aujourd'hui besoin d'un pouvoir décentralisé pour ne pas se défaire. »
Le processus d’autonomisation de la Corse au sein de la République est le fruit de décennies de militantisme corse qui ont été jalonnées, et cela est fortement regrettable, par des morts humaines, tant du côté de l’Etat que du côté des nationalistes corses. Citons à ce sujet un extrait du discours du président de l’assemblée corse,  prononcé lors de sa prise de fonction fin 2015 :
–  Nous sommes arrivés ici avec la foule immense et muette de tous ceux qui ont donné leur vie pour que vive le peuple corse.
– Nous sommes arrivés ici avec nos prisonniers.
– Nous sommes arrivés ici avec nos recherchés.
– Nous sommes arrivés ici avec le souvenir de nos souffrances, de nos erreurs aussi, mais avec notre foi, avec notre sincérité.
– Nous sommes arrivés ici avec les larmes des mères désespérées, des épouses affligées.
– Mais nous sommes arrivés ici avec le rire de nos enfants, avec l’espoir immense qui nous transporte, avec l’amour de notre terre et de notre peuple.
Réponse politique à une lutte politique,


Jean Faivre


Extraits, voir l’article au complet dans notre revue « D’Heimet 250 » Page 7


Date de création : 26/11/2023 16:07
Catégorie : Meinùnge / Opinion - Jean FAIVRE
Page lue 1433 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !